Si la newsletter ne s’affiche pas cliquez ici

  Cie Travaux Publics Juillet 2011 #9
S'inscrire | Se désinscrire
 
  Cie Travaux Publics  
  MISE EN ESPACE
 

TOUT DOIT DISPARAÎTRE
d'ÉRIC PESSAN

Mise en espace : Frédéric Maragnani

Avec :
Laurent Charpentier, Catherine Hiegel, Emilien Tessier, Christèle Tual, Philippe Vieux, Gaëtan Vourc’h

avec la collaboration de Vanessa Lechat

Festival d'Avignon – Chapelle des Pénitents Blancs
Les 18 et 19 juillet 2011 à 15H00 et 21H00

Et si tout avait déjà disparu ?

Et si les quatre personnages racontant le drame de la consommation étaient déjà des zombies, des personnes extérieures à leur désirs, extérieurs à eux-mêmes, errants dans la grande foire clignotante de la consommation, capables uniquement de répondre aux stimuli publicitaires de la grande distribution et à son implacable logique : créer des objets pour s'accomplir en les désirant, puis les détruire pour exister.

Coproduction :
Festival d'Avignon, Théâtre Ouvert, Travaux Publics
Avec le soutien de la Mairie de Bordeaux, du Conseil Régional d'Aquitaine
Tout doit disparaître est publié aux éditions Théâtre Ouvert.
Cette pièce a reçu l'aide à l'écriture de la fondation Beaumarchais et le soutien de l'Aide à la Création du Centre National du Théâtre.
 

  Tout doit disparaître

Festival d'Avignon
Chapelle des Pénitents Blancs
Les 18 et 19 juillet 2011 à 15H00 et 21H00


 

 
 

Au plaisir de vous retouver sur ces créations,
L’équipe de Cie Travaux Publics

 
 

Cie Travaux Publics
Production / diffusion : Julie Comte pour La Magnanerie
Tél : 06 62 59 03 86 / julie@magnanerie-spectacle.com
Administration de production : Joachim Gatti
Tél : 05 56 81 75 41 / 06 16 26 90 96 / contact-travaux.publics@orange.fr
TRAVAUX PUBLICS Cie Frédéric MARAGNANI est conventionnée par la DRAC Aquitaine,
subventionnée par le conseil régional d'Aquitaine, le conseil général de la Gironde et la mairie de Bordeaux
siret : 401 694 419 000 60 - ape 9001 Z

Copyright © 2011, Cie Travaux Publics, www.cietravauxpublics.com - Réalisation newsletter Aurélie Bertram